Actualité

Waymo One : on a fait un tour à bord d’un taxi autonome de Google

Waymo One : on a fait un tour à bord d’un taxi autonome de Google

Nos confrères de Cnet.com ont eu l’opportunité d’essayer le service de taxis autonomes Waymo One. Voici leurs impressions.

Si le gagnant de la course à la voiture autonome est la première entreprise à lancer un modèle économiquement viable sur la voie publique, alors Waymo vient de remporter cette course avec le lancement de Waymo One.

 

L’application Waymo One

L’application Waymo One fonctionne presque exactement comme celles d’Uber ou Lyft. On indique où l’on se trouve, où on veut aller et elle répond avec un tarif et un temps de trajet.

Il y a toutefois quelques différences importantes. Il est plus difficile de préciser où l’on souhaite être pris en charge et déposé. Il faut indiquer de quel côté de la rue on se trouve ou un point exact sur un parking donné, en recommandant même le meilleur accès.

 

Uber et Lyft font aussi cela dans certaines circonstances, par exemple dans les aéroports avec des points de ramassage définis. Mais Waymo One porte la chose à un niveau supérieur pour la bonne et simple raison que l’on ne peut pas envoyer un SMS à son chauffeur virtuel pour lui dire « je suis près de la fontaine, où êtes-vous ? ».

Une fois que vous avez entré vos coordonnées, l’application vous montre votre itinéraire, et le coût. Un de nos trajets de 15 minutes nous a coûté environ 7 dollars. Lors de nos quelques essais, le monospace Waymo One s’est dirigé vers nous instantanément après la commande de la course. Il suffisait ensuite de monter à bord de la Chrysler Pacifica hybride, de fermer la porte et d’appuyer sur le gros bouton bleu pour commencer le voyage.

 

Le trajet

Nous avons eu la chance de rouler à bord beaucoup de prototypes de voitures autonomes, mais c’est la première qui nous semble vraiment prête pour sa mission.

Et bien que notre chauffeur Waymo ne nous ait pas semblé parfait, on peut dire sans aucun doute qu’il était plus sûr que beaucoup de conducteurs humains avec lesquels nous avons circulé depuis qu’Uber et Lyft sont devenus populaires.

 

La voiture s’est insérée sans hésitation dans le flot de la circulation et a poursuivi son chemin. Les routes de la grande région de Phoenix sont généralement larges et bien marquées, et cette région n’offre ni la géographie ni le climat les plus difficiles qui soient. Cependant, chaque zone a ses complications et la voiture a tout de même dû gérer de nombreux piétons et cyclistes en cours de route. Et elle l’a fait impeccablement. Lorsqu’elle a besoin de changer de voie, la voiture annonce ses intentions avant de le faire en suivant une trajectoire lisse et propre.

Nous étions bien disposés à accorder à notre chauffeur virtuel un 10 sur 10 lorsqu’il a soudainement freiné de façon inattendue alors que nous roulions à un peu plus de 65 km/h. Après un moment d’indécision apparente, la voiture a accéléré pour reprendre de la vitesse, nous laissant perplexe. Jusqu’à ce que nous regardions l’écran devant nous. Là, le système Waymo mettait en évidence une voiture qui avait pilé un peu plus loin dans la circulation, ce qui représentait une menace potentielle de collision si elle avait continué. Notre voiture autonome a-t-elle été trop prudente de freiner ainsi ? Peut-être, mais une fois que nous avons compris pourquoi, cela ne nous a pas dérangé.

 

Pour rassurer les passagers, Waymo a décidé de mettre un opérateur humain derrière le volant pour reprendre la main en cas de problème. L’autre dispositif rassurant sont les écrans qui montrent une vue simplifiée de ce que la voiture elle-même voit.

L’interface de Waymo est la plus claire que nous ayons vu dans une voiture autonome. D’un regard, on peut voir tout ce que la voiture détecte. Et lorsqu’un évènement en particulier l’amène à faire quelque chose d’inattendu (comme freiner ou s’immobiliser plus longtemps qu’il n’est apparemment nécessaire à une intersection), l’interface met cet élément en évidence avec une légère impulsion lumineuse.

 

Bilan provisoire

Nous attendions beaucoup de cette balade sur la voie publique et l’on peut dire que nous n’avons pas été déçu. Mais ça ne veut pas dire que Waymo One est totalement abouti. L’entreprise poursuit son programme de développement en parallèle pour tester de nouvelles fonctionnalités avant de les introduire. Et l’on attend aussi de voir à quelle vitesse Waymo One va s’étendre géographiquement et s’ouvrir au-delà des volontaires qui ont participé aux essais initiaux.

Cette course au développement d’une voiture autonome est clairement plus un marathon qu’un sprint. Elle n’aura peut-être jamais d’arrivée, les voitures devenant toujours un peu plus performantes. Nous ne pourrons peut-être jamais vraiment couronner un vainqueur en tant que tel, mais ce que nous pouvons dire c’est que, pour l’instant, Waymo a une sacrée longueur d’avance.

Source : https://www.cnetfrance.fr/news/waymo-one-on-a-fait-un-tour-a-bord-d-un-taxi-autonome-de-google-39877691.htm#xtor=RSS-300021