ActualitéNon classé

SpaceX a l’autorisation de lancer ses 4425 satellites pour connecter le monde à Internet

Elon Musk prévoit dans un premier temps de déployer 4425 petits satellites en orbite terrestre basse, puis 7518 autres appareils, pour fournir un service Internet de qualité dans les régions les plus reculées du globe.

SpaceX a l'autorisation de lancer ses 4425 satellites pour connecter le monde à Internet

La Commission fédérale des communications (FCC) américaine a approuvé jeudi le plan de SpaceX visant à fournir un service Internet haut débit grâce à une immense constellation de satellites baptisée Starlink.

« Il s’agit de la première autorisation délivrée pour une constellation de satellites sous licence américaine permettant de fournir des services haut débit » a déclaré la FCC dans un communiqué avant de poursuivre : « Cette décision de la Commission est une nouvelle étape pour accroître la disponibilité du haut débit et la concurrence aux États-Unis. »

Comme on s’en doute, SpaceX est très satisfait de cette décision : « Bien que nous ayons encore beaucoup à faire avec cette entreprise complexe, il s’agit d’une étape importante vers la construction d’un réseau satellitaire de nouvelle génération qui pourra relier la planète entière avec un service internet haut débit fiable et abordable, en particulier pour ceux qui ne sont pas encore connectés », a déclaré Gwynne Shotwell, présidente et chef d’exploitation chez SpaceX.

Un projet titanesque 

SpaceX prévoit de déployer en orbite basse une constellation composée de 4 425 petits satellites, mais dans un second temps, la société entend en lancer 7518 autres pour un total de 11943 engins. Notez que SpaceX a déjà lancé deux premiers satellites il y a peu, à des fins de test. L’objectif de ce projet titanesque est de fournir un accès haut débit avec une faible latence aux régions rurales et éloignées qui ont peu ou même aucun accès à internet, et d’améliorer les vitesses ainsi que la couverture d’Internet dans les régions où l’accès est très difficile.

La plupart des clients qui utilisent des satellites pour se connecter à internet sont actuellement desservis par une poignée d’appareils en orbite géostationnaire élevée, mais la constellation Starlink à basse altitude utilisera un véritable essaim pour fournir une connexion qui ressemble davantage à l’Internet par câble ou fibre optique. Elon Musk espère que le service sera opérationnel vers 2025.

à lire aussi

 

Rejoignez la conversation

Source : http://www.cnetfrance.fr/news/spacex-a-l-autorisation-de-lancer-ses-4425-satellites-pour-connecter-le-monde-a-internet-39866270.htm#xtor=RSS-300021