Non classé

PUBG mobile est disponible en France : un portage à la va-vite mais fun malgré tout

PUBG mobile est disponible en France : un portage à la va-vite mais fun malgré tout

Phénomène du jeu vidéo PC ces derniers mois, PlayerUnknown’s Battlegrounds, alias PUBG, débarque sur mobile. D’abord disponible en version bêta et Chine à la faveur d’un investissement massif de la part de Tencent, géant Chinois du jeu mobile qui a réalisé le portage, après être passé par le Canada, le voilà maintenant arrivé aujourd’hui en Europe.

Un timing de sortie qui ne doit rien au hasard puisqu’elle correspond à l’arrivée de Fortnite, son principal concurrent en version bêta sur iOS. Par des moyens détournés, nous nous sommes procuré une copie du jeu pour Android un peu plus tôt pour vous faire part de nos impressions sur le portage de ce « battle royale » sur smartphone.

Tirez et le smartphone cherra

Si vous lisez cet article, vous connaissez probablement le principe de PUBG et des « Battle Royal » en général. Si vous n’êtes pas portés sur le jeu vidéo, nous allons résumer : on parachute une centaine de joueurs sur une carte, ils doivent y récupérer de l’équipement afin d’éliminer les autres joueurs. Le dernier en vie gagne. Un concept simple qui tire son nom du célèbre film de Kinji Fukasaku sorti en 2000.

PUBG est donc avant tout un jeu de tir et quiconque s’est essayé à un jeu de tir sur smartphone sait à quel point il peut être difficile de tirer, viser et se déplacer en même temps. Sans manette, il est obligatoire de lâcher le bouton de visée ou de déplacement pour appuyer sur la gâchette. PUBG ne fait pas exception. Résultat : le vainqueur de l’affrontement est souvent celui qui vise le moins mal.

  

Dans ces conditions, prendre un adversaire de dos est quasi synonyme de victoire tant il est difficile de se repositionner et riposter. Plus que jamais, le jeu nécessitera une manette. Plus que jamais, jouer avec cet accessoire vous donnera un avantage, déloyal, diront certains.

Petit écran

Jeu mobile oblige, c’est sur un petit écran que l’action se déroule et dans ces conditions, repérer un ennemi à plus de 20 mètres peut-être une tâche ardue. Si l’on entend bien des coups de feu, que l’on a bien un indicateur sur la carte, voir les personnages reste délicat sur un si petit écran. Une lisibilité de l’action qui n’est de plus pas arrangée par une interface particulièrement encombrée.

Tencent ne s’est pas vraiment embarrassé de considérations ergonomiques. La firme s’est simplement évertuée à transformer une bonne partie des raccourcis clavier du jeu PC en boutons virtuels, tous posés sur l’écran donc. Voilà que ne facilite pas la lisibilité de l’action en dépit de graphismes honorables (pour un jeu mobile).

Contrairement à Blizzard, qui a revu en grande partie l’interface d’Hearthstone pour la version mobile, Tencent a visiblement préféré le faire rapidement pour surfer sur les succès de PUBG. La firme n’a pas forcément eu tort d’un point de vue économique dans la mesure ou Fortnite est de plus en plus populaire.

 

Un plaisir de jeu intact

Malgré tout, difficile de ne pas s’amuser avec cette version mobile de PUBG. On aurait évidemment préféré quelques optimisations pour le gameplay mobile, ains qu’au niveau technique (quelques freezes et ralentissements sur notre Galaxy S9+), mais le jeu n’en est pas moins toujours aussi amusant. On retrouve tout ce qui fait le sel et donc le succès du jeu.

Chaque rencontre reste un moment de stress intense et chaque victoire est source d’un certain sentiment d’accomplissement, y compris quand, comme cela a été le cas pour nous,vos coéquipiers gagnent à votre place.

Les parties dépassent en plus rarement 10 minutes et se prêtent ainsi aisément aux usages mobiles, en attendant un train, ou dans une salle d’attente par exemple. Et contrairement au jeu PC, PUBG mobile est gratuit (avec des achats in-app). On ne peut donc que conseiller de s’y essayer. L’application est disponible sur le Play Store Android français et devrait arriver sur l’App Store dans très peu de temps.

Source : http://www.cnetfrance.fr/news/pubg-mobile-est-disponible-en-france-un-portage-a-la-va-vite-mais-fun-malgre-tout-39865758.htm#xtor=RSS-300021