Non classé

Garmin Vivofit 4, le bracelet connecté avec un an d’autonomie

Garmin Vivofit 4, le bracelet connecté avec un an d'autonomie

Garmin revient avec un tout nouveau traqueur d’activité d’entrée de gamme qui s’efforce de corriger les défauts du modèle précédent. A l’instar du Vívofit 3 (70 euros), le Vívofit 4 est étanche. On peut nager et se doucher avec. Il est également alimenté par une pile bouton qui lui assure un an d’autonomie. Mais son design est un peu plus fin, le bouton de navigation en métal plus solide, l’écran plus coloré et facile à lire et il reçoit un fermoir type boucle de ceinture (certains clients se plaignaient du fermoir à clip du Vívofit 3). Il est décliné en noir, blanc et noir moucheté citron. Il existe des bracelets en option qui coutent entre 20 et 30 euros. 

Le Vívofit 4 assure les fonctions basiques d’un traqueur : le nombre de pas, la distance parcourue, les calories consommées. Mais il propose quelques extras comme l’analyse du sommeil, un objectif de pas quotidien personnalisé, un widget pour la météo, un chronomètre, un minuteur, le système Garmin Move IQ qui détecte et enregistre automatiquement les activités (course à pied, vélo ; natation, salle de sport…) et les classe sur Garmin Connect. Citons aussi la fonction Toe-to-Toe qui permet de lancer un défi de nombre de pas à ses enfants s’ils portent un Vívofit jr. 2 ou à une autre personne portant un Vívofit 4.

Autrement dit, bien qu’il s’agisse d’un produit d’entée de gamme, ce traqueur est plus sophistiqué qu’auparavant, surtout si vous l’associez par Bluetooth avec un smartphone avec l’application Garmin Connect. 

Certaines fonctions sont un peu difficiles d’accès et il faudra passer quelques minutes sur le mode d’emploi pour les apprivoiser. L’écran n’est pas tactile, tout se fait via le bouton métallique à coup de pressions courtes ou prolongées. Nous avons bien aimé la nouvelle barre de progression colorée qui indique la proximité de réussite de l’objectif quotidien.

 

Nous avons pu comparer le Vívofit 4 avec le Vívosport (200 euros) qui dispose d’un écran couleur tactile, d’un GPS et qui s’avère légèrement plus confortable. Il faut aussi savoir que le bracelet petit/moyen est en fait assez court donc ceux qui ont des poignets larges devraient opter pour le grand modèle.

Nous publierons un essai complet du Vívofit 4 une fois que nous aurons passé une semaine ou deux à l’utiliser. Mais notre impression initiale est qu’il s’est amélioré par rapport à son prédécesseur et qu’il plaira à ceux qui veulent un bracelet d’activité qu’ils n’auront pas à recharger. De notre point de vue, ce genre de traqueur d’entrée de gamme ne devrait pas couter plus de 60-70 euros. Mais si vous prenez le Flex 2 chez Fitbit, il vaut 80 euros et n’a pas d’écran. Donc, le Vívofit 4 n’est sans doute pas une mauvaise affaire.

Source : http://www.cnetfrance.fr/news/garmin-vivofit-4-le-bracelet-connecte-avec-un-an-d-autonomie-39863556.htm#xtor=RSS-300021