Actualité

Freebox Delta S : une offre sans TV qui laisse perplexe

Freebox Delta S : une offre sans TV qui laisse perplexe

On ne l’attendait pas vraiment, mais Free avait une encore une Freebox dans ses cartons : la Delta S. Un produit de milieu de gamme assis entre les deux chaises Freebox One et Delta « tout court ». Elle est facturée 39,99 euros par mois, soit 20 moins que la Delta et son appendice Devialet payé en 48 mois (mais autant que la One passée la période de promotion). Alors forcément, elle se voit amputée plusieurs fonctionnalités par rapport à la box haut de gamme. L’absence principale est pour le moins surprenante : la télévision, que l’on  ne peut même pas s’offrir en supplément.

On y retrouve uniquement le cœur des nouveautés de la Delta : la fibre à 10 Gb/s, agrégation xDSL + 4G, et la partie maison connectée. Pour le reste, on repassera ou il faudra passer par la case supplément. Par exemple, si le NAS est bien présent, le disque dur est vendu séparément pour 40 euros le To. Point de Netflix et aucune fonctionnalité liée à la TV. Pour l’avoir, il faudra passer par des services tiers, tels que Molotov, ou plus simplement le Tuner TNT de votre TV, ce que limitera l’expérience aux 27 chaînes de la TNT. On retrouvera quand même le téléphone fixe. C’est donc une offre « double play ».

Un positionnement discutable

À 40 euros mensuels, le positionnement de l’offre est franchement discutable. Vis à vis à la concurrence bien sûr… et même de propres formules de Free, puisque la Freebox Mini 4K propose pour 5 euros moins (après une période d’un an à 14,99€ par ailleurs) de la fibre à 1 Gb, de la TV avec 110 chaînes, et le téléphone fixe. Certes, vous perdez l’accès 10 Gb, mais à l’heure actuelle, l’accessibilité effective à ce débit est limitée. Mieux encore, si vous ne souhaitez pas de TV ni d’engagement – comme sur la Delta S – Sosh propose 300 Mb/s symétriques avec la dernière Livebox pour 30 euros par mois.

En l’état actuel, on se demande à qui cette Freebox Delta peut s’adresser. Aux rares éligibles à 10 Gb/s qui ne regardent pas la TV ? Aux zones non fibrées, où le couple 4G/xDSL est un gain de débit ? Pourquoi proposer 10 Gb/s dans cette condition ? On peut toutefois envisager une solution pour PME / TPE éligibles 10 Gb/s, qui n’ont généralement pas besoin de la TV. Un marché de niche.

« Decoy » marketing ?

Si son positionnement laisse perplexe par endroit, La Delta S a toutefois le mérite de montrer que la Freebox One est un bien meilleur plan. Elle est affichée au même prix, 39,99 (hors promo de lancement), mais elle inclut Netflix, Canal VOD et la TV en sacrifiant le peu utile 10 Gb/s et la maison connectée, elle aussi dispensable aux yeux de nombreux clients. Dès lors, peut-être finalement que la Delta S n’est qu’un « leurre marketing » visant à pousser les abonnements à l’offre One. Free a tout compris ?

à lire aussi

Source : https://www.cnetfrance.fr/news/freebox-delta-s-une-offre-sans-tv-qui-laisse-perplexe-39878309.htm#xtor=RSS-300021