Actualité

Facebook et la bonne résolution de Mark Zuckerberg pour 2019 : débattre de l’avenir de la technologie dans la société

Facebook et la bonne résolution de Mark Zuckerberg pour 2019 : débattre de l'avenir de la technologie dans la société

Mark Zuckerberg, PDG et cofondateur de Facebook, veut parler de l’avenir de la technologie. Comme il le fait chaque année, le patron du plus puissant réseau social au monde a annoncé quel défi personnel il comptait relever cette année. Il s’agira « d’organiser une série de débats publics sur l’avenir de la technologie dans la société, les opportunités, les défis, les espoirs et les inquiétudes ». Mark Zuckerberg a l’intention de discuter avec des dirigeants, des experts et des gens de la communauté de différents domaines et de partager ces échanges sur Facebook, Instagram ou d’autres médias. Et il y aura certainement beaucoup de choses à dire, compte tenu de la série de scandales apparemment sans fin que l’entreprise a connu l’an dernier.

« Je suis ingénieur et j’avais l’habitude de développer mes idées en espérant qu’elles parleraient d’elles-mêmes. Mais étant donné l’importance de ce que nous faisons, cela ne suffit plus », a écrit Mark Zuckerberg dans un message publié sur Facebook.

Parmi les questions qu’il dit vouloir aborder figurent celles-ci : « voulons-nous que la technologie continue de donner la parole à plus de gens ou les gardiens traditionnels contrôleront-ils les idées qui peuvent être exprimées ? » et « devrions-nous décentraliser l’autorité par le chiffrement ou d’autres moyens pour donner plus de pouvoir aux gens ? »

Mark Zuckerberg va sortir de sa zone de confort

L’an dernier, le défi personnel de Mark Zuckerberg était de se concentrer sur la résolution des problèmes auxquels Facebook doit faire face, y compris la diffusion d’infox et l’ingérence électorale. Mais les malheurs de Facebook se sont accumulés en 2018, soulevant des inquiétudes quant au leadership de l’entreprise, à son avenir et à savoir si elle en fait assez pour protéger les données de ses quelques 2,3 milliards d’utilisateurs.

La longue liste de scandales de Facebook en 2018 comprenait des révélations selon lesquelles Cambridge Analytica, une société de conseil politique basée au Royaume-Uni, a accédé aux données de 87 millions d’utilisateurs Facebook sans leur consentement.

En décembre, Mark Zuckerberg s’est penché sur l’année tumultueuse de Facebook, au cours de laquelle il a témoigné devant le Congrès des États-Unis et le Parlement européen et a décrit ce que la société a fait pour résoudre les problèmes auxquels elle est confrontée. Pour cette nouvelle année, le jeune patron laisse entendre qu’il compte sortir de sa zone de confort et prendre plus activement part aux débats. « Je vais donc m’engager davantage que je ne l’ai fait jusqu’à présent et participer davantage à certains de ces débats sur l’avenir, les compromis auxquels nous sommes confrontés et la direction que nous voulons prendre. »

à lire aussi

Source : https://www.cnetfrance.fr/news/facebook-et-la-bonne-resolution-de-mark-zuckerberg-pour-2019-debattre-de-l-avenir-de-la-technologie-dans-la-societe-39878943.htm#xtor=RSS-300021