Non classé

Des Simpson à Star Trek en passant par les Pink Floyd, Stephen Hawking était LE physicien de la pop culture

Physicien et célébrité de la culture pop ? Seul Stephen Hawking, dont le décès à l’âge de 76 ans a été annoncé ce mercredi 14 mars, pouvait porter ces deux titres. Si peu de personnes en dehors des scientifiques les plus doués ont compris ce que Hawking faisait vraiment, il est devenu une des figures les plus aimée du monde du divertissement.

Son fauteuil roulant et sa voix au son robotique l’ont immédiatement rendu identifiable, que ce soit sous la forme d’un dessin animé ou sous les traits de l’acteur Eddie Redmayne, qui a remporté un Oscar dans « Une merveilleuse histoire du temps », le biopic consacré scientifique américain en 2014.

Un grand fan des Simpsons 

Hawking était un fan des Simpson et il a autorisé l’émission de la Fox de le mettre en vedette lors de quatre apparitions distinctes. Cela lui a permis, de toucher un nouveau public : « presque autant de gens me connaissent des Simpson que par ma science » rappelait non sans malice le scientifique. Hawking a admis que son fauteuil roulant n’avait pas tous les gadgets que l’on retrouve dans le dessin animé, il avait d’ailleurs indiqué qu’il « espérait ne jamais avoir à utiliser le gant de boxe » – qu’il utilisait pour frapper le principal Skinner – « bien qu’il soit parfois terriblement tenté. »

Une merveilleuse histoire du temps

Le film d’Eddie Redmayne, oscarisé en 2014, dépeint la vie d’Hawking. Adapté de « Travelling to Infinity : My Life with Stephen« . C’était l’une des rares fois où la vie romantique de Hawking et ses années de jeune homme étaient représentées.

On se souvient également de certaines de ses citations très inspirées « il ne devrait y avoir aucune limite à l’activité humaine. Nous sommes tous différents. Quelles que soient vos conditions, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir.« 

Futurama, Star Trek et même dans une chanson des Pink Floyd 

Il était logique pour Hawking de se montrer dans une série basée dans le futur. « Futurama » imaginée par le créateur des Simpson, Matt Groening, a donc également accueilli le scientifique. Mais même dans « Futurama », personne ne savait vraiment ce qu’il faisait, et on lui demandait d’ailleurs s’il était l’inventeur de la gravité – « Ouais, bien sûr, pourquoi pas ? »

Hawking était également un fan de StarTrek, il est apparu dans la saison 6 de « Star Trek : The Next Generation » sous la forme d’un hologramme jouant aux cartes avec Einstein et Newton. Autre clin d’œil dans la série « The Big Bang Theory » cette fois-ci, il joue son propre rôle aux côtés de Sheldon Cooper (alias Jim Parsons).

Mais ce ne sont pas les seules apparitions de Hawking dans la pop culture. Sa voix peut être entendue dans la chanson « Keep Talking » des Pink Floyd ou encore dans un spectacle des « Monty Python ». Bref, il n’était pas nécessaire de s’intéresser à la science pour connaître Stephen.

Source : http://www.cnetfrance.fr/news/des-simpson-a-star-trek-en-passant-par-les-pink-floyd-stephen-hawking-etait-le-physicien-de-la-pop-culture-39865470.htm#xtor=RSS-300021