Non classé

Bridage des iPhone : Apple dit en avoir parlé dès le début. Ça reste à prouver…

Bridage des iPhone : Apple dit en avoir parlé dès le début. Ça reste à prouver...

Après un bon mois de polémique, le patron d’Apple, Tim Cook, s’est enfin exprimé concernant l’affaire du bridage des anciens iPhone. Le système de bridage, qui vise à ralentir certains modèles pour protéger leurs batteries vieillissantes selon la société, avait été à l’origine mis en place pour corriger un bug de l’iPhone 6 entraînant des arrêts inopinés de l’appareil. Puis, il a finalement été étendu à d’autres modèles.

Au micro de la chaîne américaine ABC, Tim Cook a ainsi expliqué : « quand nous l’avons lancée (la mise à jour), nous avons dit ce que c’était, mais je ne pense pas que beaucoup de gens y ont prêté attention ». Pour autant, le patron du géant californien concède : « Peut-être aurions-nous dû être plus clairs ». C’est le moins que l’on puisse dire vu l’ampleur de la polémique qui vaut même à la société un procès pour obsolescence programmée en France.

Peu de documentation sur le site d’Apple

La première version d’iOS intégrant le système de bridage est la 10.2.1. Ainsi, si l’on en croit Tim Cook, on devrait pouvoir trouver des traces de ce nouveau système de gestion d’alimentation sur le site d’Apple, ou éventuellement dans la presse. Or, après avoir épluché la documentation fournie par la société au sujet de cette mise à jour, nous n’avons rien trouvé, ou presque.

En fait, Apple donne généralement peu d’informations sur le contenu des mises à jour mineures d’iOS. Concernant la version 10.2.1, nous avons néanmoins trouvé un passage évoquant ce qui semble être notre fameux système de bridage: « Il (iOS 10.2.1) améliore également la gestion de l’alimentation pendant les pics de charge de travail pour éviter les arrêts inopinés de l’iPhone », écrit la firme sur sa page : « Télécharger – iOS 10.0 – 10.3.3 ». Sur le site d’Apple, c’est le seul et unique document à notre connaissance qui aborde le système de bridage au moment de la sortie de la mise à jour.

Des termes vagues et pas d’explication

S’il s’agit là de ce dont Tim Cook parlait dans l’interview, alors ce n’est pas très clair en effet, car à aucun moment la marque n’indique avoir opéré un bridage des performances. C’est bien là le point de cette histoire. Apple a brièvement et vaguement communiqué sur le nouveau système de gestion d’énergie intégré à iOS 10.2.1, en effet, mais la société semble s’être bien gardée de préciser le fait que sa méthode induit une réduction des performances de l’appareil.

https://i1.wp.com/www.cnetfrance.fr/i/edit/2018/01/ios10.2.1-nouveaute.jpg?w=1170 

D’ailleurs, quelque temps après la publication de la mise à jour, Apple se félicitait auprès de nos confrères de TechCrunch d’être parvenu à régler presque entièrement les problèmes d’arrêts inopinés des iPhone 6 et 6s : « Avec iOS 10.2.1, Apple a effectué des améliorations pour réduire les arrêts inopinés (…) nous voyons une réduction de 80% des arrêts inopinés sur iPhone 6s et 70% sur iPhone 6 ». Mais là encore, aucun détail sur la méthode utilisée. Justement, Techcrunch écrivait à l’époque : « quel que soit le bidouillage effectué par Apple sur son système de gestion d’alimentation, cela leur a permis de réduire considérablement les arrêts ».

Il semblerait donc qu’à la sortie d’iOS 10.2.1, Apple ait évoqué une gestion d’alimentation améliorée mais sans parler de bridage du processeur. Ceci étant dit, nous ne pouvons pas nous résoudre à croire que le patron d’Apple se soit risqué à une telle mauvaise foi. Nous allons donc contacter Apple afin de leur demander les documents publics évoquant le contenu d’iOS 10.2.1 dont parle Tim Cook, et surtout la partie sur la gestion d’alimentation et le bridage des appareils (histoire d’en avoir le cœur net). Nous mettrons cet article à jour dès que nous aurons obtenu une réponse.


Source : http://www.cnetfrance.fr/news/bridage-des-iphone-apple-dit-en-avoir-parle-des-le-debut-a-reste-a-prouver-39862894.htm#xtor=RSS-300021