Non classé

Barbara Streisand a fait cloner son chien (deux fois), et elle n’est pas la seule

Barbara Streisand a fait cloner son chien (deux fois), et elle n'est pas la seule

On se croirait dans un épisode de Black Mirror, mais c’est pourtant bien réel. Aujourd’hui, aussi glauque que cela puisse paraître, des sociétés proposent de ramener vos défunts animaux de compagnie à la vie par le biais du clonage. Par contre, au cas où vous seriez intéressés, sachez qu’il vous faudra débourser un paquet d’argent pour vous offrir ce genre de service.

Ce n’est évidemment pas un problème pour Barbara Streisand, qui a même fait cloner par deux fois sa petite Samantha, une chienne Coton de Tuléar décédée en 2017. Comme le rapporte Variety, la chanteuse américaine avait prélevé des cellules dans la bouche et le ventre de son animal avant son décès (ça marche aussi peu de temps après la mort). Elle les a ensuite transmises à une société (dont le nom n’a pas été révélé) pour que celle-ci donne naissance à Miss Lavender et Miss Violet, deux copies génétiquement identiques à Samantha.

Des copies identiques ? Pas vraiment

Enfin identiques, pas vraiment car comme le dit Barbara Streisand : « Elles ont des personnalités différentes (…) j’attends qu’elles grandissent pour voir si elles auront les yeux marrons et le côté sérieux de Samantha ». En effet, si certains traits de caractère peuvent être induits génétiquement, il se peut également qu’il y ait des mutations durant la division cellulaire. En outre, l’environnement a aussi un grand rôle à jouer dans l’établissement de la personnalité. Il faut bien comprendre que les clones sont plus proches de jumeaux que de copies au sens propre.

Voilà comment fonctionne le clonage : on prélève des cellules par biopsie (chez le vétérinaire), l’entreprise en charge du clonage va ensuite extraire les noyaux de ces cellules et les insérer dans des ovules rendus vierges de toute information génétique. Puis, des impulsions électriques vont être utilisées pour fusionner les éléments et déclencher la division cellulaire. L’embryon est enfin placé dans l’utérus d’une chienne qui portera le clone.

Une pratique de plus en plus courante ?

Depuis la brebis Dolly il y a 22 ans, tout premier clone de mammifère, la pratique a bien évolué. Déjà très courante chez les scientifiques, elle tend désormais à se répandre auprès du grand public. Fondé en 2006, le laboratoire coréen Sooam Biotech Research Foundation propose par exemple à ses clients de cloner leurs animaux de compagnie contre la somme de 100 000 dollars. Il aurait déjà cloné des centaines de chiens, plus de 700 selon des chiffres rapportés par Slate.

De son côté, Viagen Pets propose de cloner un chien contre 50 000 dollars et un chat contre 25 000 dollars. Blake Russell, président de la société, revendique « des milliers de clients qui ont choisi de préserver génétiquement leurs animaux et un nombre croissant de clients qui sollicitent le service de clonage de Viagen Pets ».

Source : http://www.cnetfrance.fr/news/barbara-streisand-a-fait-cloner-son-chien-deux-fois-et-elle-n-est-pas-la-seule-39864774.htm#xtor=RSS-300021