Non classé

5G : son arrivée se prépare dans les coulisses du Mobile World Congress 2018

5G : son arrivée se prépare dans les coulisses du Mobile World Congress 2018

L’avènement de la 5G, la prochaine technologie cellulaire, est porteur de moultes promesses. Elle favorisera le développement de l’Internet des objets pour la ville intelligente, on pourra faire du streaming vidéo sans fil dans des environnements de réalité virtuelle, les voitures autonomes seront encore plus réactives et fiables. La bonne nouvelle est que nous avons vu des démonstrations et que cela fonctionne bien.

Voici maintenant la mauvaise nouvelle : les premiers terminaux compatibles 5G n’arriveront que plus tard cette année et il ne s’agira vraisemblablement pas de smartphones mais plutôt d’un boitier hotspot sans fil. Les smartphones compatibles n’arriveront pas avant l’année prochaine.

Le réseau, c’est pas super sexy mais c’est indispensable

Mais avant que la 5G ne vienne chambouler nos usages, il faut tout d’abord que les opérateurs, les équipementiers réseau, les fabricants de puces de communication et les autres intervenants concernés se réunissent pour négocier les détails de ce déploiement. C’est au Mobile World Congress, qui aura lieu la semaine prochaine à Barcelone (Espagne), que se tiendront beaucoup de ces conversations. Ce n’est pas très sexy, mais c’est indispensable.

Cela ne veut pas dire que la 5G ne sera pas sur toutes les lèvres, bien au contraire. Mais le salon sera avant tout l’occasion de découvrir ce que ce réseau mobile et les téléphones compatibles sont capables de faire. On pense notamment aux applications de réalité virtuelle et augmentée sans fil ou des capteurs basse consommation qui pourront fonctionner pendant des années sur une seule charge de batterie.

 

Les services autour de la 5G 

Google pourrait profiter du Mobile World Congress pour faire des annonces avec ses partenaires au sujet de sa plateforme ARCore, sa technologie de modélisation en 3D. Ce type d’application est très gourmand en ressources non seulement pour les smartphones, mais aussi pour les réseaux et la 5G viendra régler ce problème.

L’année dernière lors du MWC, Qualcomm, Intel, Huawei d’autres grands industriels se sont entendus pour accélérer leurs efforts en vue de créer le premier standard qui a été formalisé en décembre. Lors du CES en janvier, Stephen Mollenkopf, le patron de Qualcomm, a déclaré que la 5G sera le bouleversement le plus important depuis l’électricité.

Pour l’édition 2018 du Mobile World Congress, les conversations devraient tourner autour de ce que seront les services 5G de demain, ce qui implique des échanges autour de l’exploitation du spectre radio et les applications pour l’Internet des objets.

La Corée du Sud et le Japon sont à l’avant-garde pour le déploiement de la 5G tandis que l’opérateur US Verizon teste un service 5G qui remplace l’Internet haut débit. L’Europe, qui a adopté une approche plus conservatrice en préférant tirer le maximum de ses gros investissements dans la 4G, doit désormais rattraper son retard. Certains observateurs estiment que notre continent aura un à deux ans de retard par rapport à des marchés précurseurs comme les Etats-Unis et la Corée.

Source : http://www.cnetfrance.fr/news/5g-son-arrivee-se-prepare-dans-les-coulisses-du-mobile-world-congress-2018-39864360.htm#xtor=RSS-300021